25/05/2011

Frankreich-Zentrum de Freiburg


L’interdisciplinarité comme marque de fabrique
Journalisme, sciences sociales ou économie : le Frankreich-Zentrum de l’Université Albert-Ludwig de Freiburg propose trois cursus binationaux. 

       Tour d’horizon : 
         Bermuda-Dreieck, le quartier étudiant par excellence. C’est là, planté en plein cœur de la ville et adossé au bâtiment principal de l’Université que s’est installé, il y a 20 ans, le Frankreich-Zentrum.
Fondé en octobre 1989 au sein de l’Université Albert-Ludwig, ce centre de recherche interdisciplinaire rassemble et encourage toute recherche sur la France ou étude comparative franco-allemande. D’un point de vue pédagogique, il coordonne quatre cursus universitaires, dont trois masters en doubles diplômes estampillés UFA :

·      Master Relations économiques internationales
·      Master Etudes interculturelles franco-allemandes
·      Master Journalisme franco-allemand

« Le nombre de candidatures que l’on reçoit chaque année se maintient à un niveau élevé. La sélection est donc grande, surtout pour le master journalisme où les places sont limitées à six » explique Stephanie Müller, responsable des formations. Les critères de recrutement sont simples : avoir une licence en poche, de très bonnes connaissances en français et sur la France, un esprit ouvert et une forte capacité de travail. « Il faut en vouloir ! », résument deux étudiants en première année, Eric et Fabienne.

Outre le niveau d’excellence qu’elles visent, les formations du FZ ont en effet une marque de fabrique : l’interdisciplinarité. Avec quinze partiels par semestre, dans quinze matières différentes et sans coefficient, Eric ne dira pas le contraire : « Le Master Relations économiques internationales, comme les autres, ne prolonge pas une licence du même type où tous les étudiants auraient reçu un enseignement commun. Dans ma promotion, on vient de tous les horizons, aussi bien de Romanistik que de BWL. Dans chaque matière, on doit donc tout reprendre à zéro et aller très vite pour atteindre le niveau attendu. » Dans ces conditions, le travail personnel est la clé du succès. Pas de quoi entamer la motivation d’Eric : « C’est une bonne formation, je suis plutôt optimiste pour mon insertion professionnelle, surtout avec le stage de l’an prochain dans un pays francophone. »

Même constat pour le master de recherche Etudes interculturelles franco-allemandes : quinze matières au programme, avec pour chacune un partiel ou un essai à écrire à la fin du semestre. Le travail est intense mais Annette ne regrette pas du tout son choix : « Avant, j’ai fait ce qu’on appelle un Kombi-Bachelor, une licence interdisciplinaire avec du français, de la politique et de la sociologie. Si je n’avais pas trouvé ce master, j’aurais dû me décider pour l’une ou l’autre de ces matières. » A Freiburg, elle peut continuer à étudier tout ce qu’elle aime, sans se fermer de portes. Sa spécialité, elle la choisira seulement l’an prochain, à Lyon, où elle suivra un semestre de cours à la fac et écrira son mémoire.

« Ici, je fais vraiment ce que j’aime faire et j’approfondis mes connaissances », assure Fabienne, étudiante du Master Journalisme franco-allemand. Récompensé par le prix Bartholdi en 2008, le cursus s’appuie à Freiburg sur les médias régionaux et travaille main dans la main avec le SWR, la Badische Zeitung et le site fudder.de. « On pourrait sans doute améliorer encore la formation pratique, former par exemple au métier de correspondant à l’étranger. On va faire la demande, pour les prochains semestres », explique la jeune fille, également pigiste pour fudder.de.  Si son cœur bat pour la presse écrite et multimédia, elle pense choisir l’année prochaine la spécialité télévision, au CUEJ de Strasbourg (Centre universitaire d’enseignement du journalisme) « pour apprendre les aspects techniques, la caméra, le montage ». 

Au Frankreich-Zentrum, la petite équipe est là pour organiser, écouter les étudiants, retoucher les formations, améliorer l’intégration des cursus français et allemands. Sur ce point, il y a unanimité : « Nous sommes très bien encadrés ici », concluent presque d’une voix Fabienne et Eric. Avec deux autres étudiants, ils habitent d’ailleurs la « Frankreich-WG », appartement mis spécialement à disposition pour les étudiants du FZ. Bienvenue à Freiburg !


Pour plus de renseignements:
Toutes les informations sur les masters se trouvent sur le site : http://www.fz.uni-freiburg.de/studium/index.html.

Bon à savoir :
Les étudiants intéressés peuvent faire parvenir leur candidature d’ici le 1er juin au plus tard.
L’examen d’admission aura lieu le samedi 2 juillet.


article rédigé par Gaelle Dietrich

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire