30/06/2011

Allemagne – France, duel au féminin

Le 5 juillet aura lieu le match Allemagne-France lors de la Coupe du monde de football féminin. Une rencontre pas aussi déséquilibrée qu’on pourrait le croire entre deux équipes ambitieuses.

Le hasard du tirage au sort a mis les équipes allemande et française dans le même groupe lors du premier tour de la Coupe du monde de football féminin qui se déroule actuellement en Allemagne. Cette rencontre franco-allemande, qui se déroulera le 5 juillet dans le stade de Mönchengladbach, s’annonce à priori déséquilibré.

La Mannschaft truste les titres

A ma gauche : la Mannschaft, short noir et T-shirt blanc rayé du fameux schwarz-rot-gold. Les Allemandes sont tout simplement double tenantes du titre, après leurs victoires en 2003 et 2007. Elles ont également remporté cinq titres consécutifs de championnes d’Europe. Comme si cela ne suffisait pas à en faire les ultra-favorites, la Mannschaft aura l’avantage de jouer toute la compétition devant son public.
A ma droite : les Bleues, short bleu et T-shirt bleu. Les Françaises sont un poids plume du football féminin. A leur actif en Coupe du monde : une simple qualification pour le premier tour en 2003, menée alors par celle qui a longtemps incarné le football français : Marinette Pichon. Au niveau européen, guère mieux si ce n’est un quart de final disputé lors du dernier tournoi européen en 2009. Les confrontations directes entre les deux équipes semblent confirmer la tendance : en 9 matches officiels, les Allemandes ont gagné 7 fois, marquant 26 buts, en encaissant 4.

Les Bleues ne se laissent pas intimider

Cependant, le match du 5 juillet ne manquera aucunement d’intérêt, et pas seulement pour les fans des rencontres franco-allemandes. En effet, les Françaises, menées par leur entraîneur Bruno Bini, semblent avoir rattrapé une partie de leur retard. Lors du premier tour de qualification à cette coupe du monde, les Bleues ont remporté leurs dix matches, marquant 50 buts et n’en encaissant aucun. C’est également un club français qui a remporté la Ligue des Champions féminine, à savoir l’Olympique Lyonnais. Lorsque les Françaises ont eu le grand honneur de jouer le premier match de cette Coupe du monde le 26 juin à Sinsheim, elles l’ont emporté contre les Nigérianes 1 à 0.

Objectif : séduction

Cet Allemagne-France, ainsi que l’ensemble de cette Coupe du monde, vaudra donc le déplacement. En effet, le comité organisateur et sa présidente l’ex-footballeuse Steffi Jones, souhaitent pouvoir recréer l’ambiance de fête qui avait gagné l’Allemagne lors de la Coupe du monde masculine en 2006. Avec l’objectif de promouvoir le football féminin et attirer ainsi jeunes joueuses et sponsors. Pour ce faire, les joueuses de l’équipe allemande ont répondu à de nombreuses sollicitations médiatiques. Non seulement la légende Birgit Prinz, qui a scoré plus de 125 buts en sélection nationale, mais surtout la jeune icône Fatmire Bajramaj, originaire du Kosovo ou encore Nadine Anderer, gardienne de but. Mais outre l’obstacle français, les Allemandes auront bien besoin du soutien de leur public pour s’imposer face aux autres favorites : la Norvège, les Etats-Unis ou encore le Brésil qui compte dans ses rangs la meilleure joueuse du monde, Marta.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire