11/09/2014

Il était une fois... le centre français de Berlin

Le Centre Français de Berlin commémore le départ des alliés... et fête la réouverture de son cinéma !

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale et conformément aux accords interalliés, la France obtint un des quatre secteurs de Berlin. Situé au nord-ouest, le secteur français s'étendait aux quartiers de Reinickendorf et de Wedding. Plutôt perçues comme troupes occupantes au début de la Guerre froide, les Forces françaises à Berlin furent peu à peu acceptées par les Berlinois.

L'année 1961 joua un rôle charnière : l'édification du Mur par les autorités est-allemandes mit définitivement un terme aux espoirs d'une proche réunification des deux Allemagne. Les Alliés occidentaux, ayant déjà prouvé leur solidarité envers la population de Berlin-Ouest lors du blocus de 1948-49, furent alors ressentis comme plus que jamais nécessaires. La visite triomphale de Kennedy scandant son « Ich bin ein Berliner! » confirma ce sentiment. Cette même année 1961, le Centre Culturel de Wedding ouvrit ses portes. Construit à grands frais (2,8 millions de DM), l'édifice de six étages, dont quatre étages d'hôtel, était alors des plus modernes. Le bâtiment annexe abritait quant à lui une salle de théâtre et de cinéma (250 places), une bibliothèque (20 000 volumes), ainsi que trois salles de conférence. Après l'armée, c'était donc au tour de la culture française de prendre officiellement ses quartiers à Berlin-Ouest. La présence française à Berlin revêtit dès lors un visage également civil, plus propice à l'acceptation populaire.

La Chute du Mur et la Réunification allemande scellèrent le destin du Centre Culturel de Wedding. Conformément au Traité deux plus quatre (N.D.L.R. accord entre la RFA et la RDA, ainsi que les quatre puissances alliées de la Seconde Guerre mondiale, qui ouvrit la voie de la réunification allemande) en 1990, les troupes alliées quittèrent définitivement Berlin en 1994. Le Centre Culturel de Wedding ferma ses portes dès 1992. Après un sommeil au bois dormant, il fut rouvert en 1998 sous le nom de Centre Français de Berlin (CFB). Une salle de spectacle, des salles de réunion, la Brasserie de France et l'Hôtel de France (trois étoiles) en constituent aujourd'hui les éléments vitaux. But déclaré du CFB : « contribuer à l'esprit européen de l'amitié entre les peuples dans les domaines de la jeunesse, de la formation et de la culture ». Géré par le Centre d'Échanges Internationaux côté français et par la Stiftung Sozialpädagogisches Institut Berlin côté allemand, le CFB parvient, bon an, mal an, à assurer lui-même son financement. L'OFAJ parraine pour sa part les rencontres de jeunesse s'y déroulant.

La prochaine manifestation du CFB a lieu du 8 au 13 septembre prochains. Son titre : « Adieu Berlin ! Bonjour Berlin ! ». Un calendrier d'événements célébrera le 20e anniversaire du retrait des Alliés français et la réouverture après restauration de la salle de spectacle du CFB.

CENTRE FRANÇAIS DE BERLIN
Müllerstr. 74, Wedding | U6 Rehberge
Centre-francais.de

Article de Jean-Pascal Lejeune extrait du numéro actuel de BERLIN POCHE ( Septembre 2014 - #65)

Points de vente du magazine (2€) : http://www.berlinpoche.de

PDF en ligne pour 2€ : http://www.scopalto.com/magazine/berlin-poche 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire