05/03/2015

On a testé pour vous... le Braukurs


CHAQUE MOIS, UN MORCEAU DE BERLIN AVEC LE MAGAZINE CULTUREL BERLIN POCHE!


Récemment remise à neuf, l’Alte Börse de Marzahn propose depuis peu des cours de brassage. Surfant sur la vague (mousseuse) des brasseries artisanales, une délégation spécialisée de la rédaction n’a pas pu s’empêcher d’aller y tremper ses babines… 


Une virée en S-Bahn à travers l’ex-dortoir de la RDA, une traversée de quartier résidentiel pépère tout juste sorti de terre, et à nous les magnifiques bâtisses en briques rouges de l’Alte Börse ! L’édifice siège au beau milieu de friches industrielles, qu’on pronostique modernisées d’ici peu. À l’extérieur, une large terrasse tournée vers la cour, où l’on s’imagine déguster une chopine de bière bien fraîche en plein mois d’août. L’hiver battant son plein, on est encore loin du compte. L’atmosphère chaleureuse du café est encore la bienvenue.

Remis au goût du jour, cet ancien comptoir agricole du 19e siècle a su garder son charme d’antan, tout en s’étant imprégné de sa nouvelle identité de brasserie et de centre culturel. Une équipe du feu Tacheles s’est lancée le défi d’allier art, artisanat et culture. Petits et grands y trouveront petite restauration, concerts, expos, conférences, workshops, soirées, brunchs et… des cours de brassage ! 
 

 
Le duo de Mädels francophones que nous formons détonne passablement au sein du groupe d’Allemands bedonnants déjà présents. Il y a encore du chemin à faire pour une égalité des genres au pays des plaisirs maltés… 
Notre animatrice, d’origine italienne, y contribue cependant largement. Aurora Faccini compense son profil insolite par un amour absolu pour la bière et une solide expérience. En allemand, elle glisse finement un prix remporté grâce à une cuvée brassée entre copains.

Participant à une formule pour les « curieux-mais-pressés » (il en existe d’autres pour les plus assoiffés), nous avons eu tout d’abord droit à de pétillantes explications sur les composants de la bière, à une rasade d’anecdotes historiques et à une lapée de Tipps de fabrication. Le secret ? « Du temps et de la patience ! », nous assure Aurora. Nous avons donc retroussé nos manches et procédé aux premières étapes du brassage : peser le malt, le moudre et le cuire en brassant (!) durant 30 minutes, à 64 degrés exactement. L’exercice rigoureux consiste à dégager le sucre de la céréale, sans pour autant en extraire l’amertume. L’ambiance décontractée, arrosée de Marzahner (blonde ou brune), laisse large place à la causerie et à la plaisanterie. L’expérience nous a donné envie de remplir notre cave de tonneaux en pleine fermentation. Prost!

ALTE BÖRSE MARZAHN
Beilsteiner Str. 51-85 |S Friedrichsfelde Ost
Marzahner.de/kurse

Trois choix de cours
Petit : 2h | 18€
Compact : 3h30 | 36€
Costaud: 6h (repas compris) | 68€

Article de Camille Sigg extrait du numéro actuel de BERLIN POCHE (Mars 2015 - #70)

Points de vente du magazine (2€) : http://www.berlinpoche.de
PDF en ligne pour 2€ : http://www.scopalto.com/magazine/berlin-poche 





 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire