25/03/2015

Zoom sur trois jours de formation interculturelle

Vendredi 6 mars 2015, 5h30, mon réveil retentit. Dans une heure, je prendrai place à bord d’un bus qui relie Sarrebruck à Stuttgart. Les quatre heures de trajet ne sont cependant pas un frein à ma motivation. Et pour cause, je m’apprête à participer à un événement organisé par l’UFA pour ses étudiants : un entraînement interculturel à la candidature. 

Ma montre indique 10h30 lorsque le chauffeur annonce, d’un accent français, l’arrivée à Stuttgart. D’humeur joviale, je me dirige vers le centre-ville et longe une partie de la Königstraße, la principale rue commerçante. Arrivée à la Schloßplatz, je marque une pause et observe avec nostalgie cette jolie place. Il y a quelques mois, j’étais encore étudiante à Stuttgart. C’est donc de nombreux souvenirs que me rappelle cette ville, notamment la victoire de l’Allemagne à la coupe du monde de football, que j’ai vécue sur cette place ! À présent, il est temps pour moi de rejoindre l’auberge de jeunesse où se déroule, sur trois jours, le séminaire. Trente minutes plus tard et une cinquantaine de marches plus haut, j’arrive, essoufflée, au point de rencontre. 


Accueillie par Sandra, organisatrice de l’événement, je dépose mes affaires dans la grande salle où l’essentiel du séminaire aura lieu puis fais connaissance avec les premiers étudiants présents. Dans les conversations, le français et l’allemand s’entremêlent et les premiers contacts entre étudiants de l’UFA se créent. Certains viennent de Munich, Berlin ou Lyon, d’autres du Luxembourg, de Strasbourg ou d’ailleurs. Notre point commun ? Nous faisons des études franco-allemandes et souhaiterions travailler dans un contexte européen voire international. C’est donc pour s’y préparer au mieux que nous répondons aujourd’hui présents au séminaire, animé par deux coaches professionnelles. Après une présentation du programme par ces dernières, nous nous présentons tour à tour. Droit, management, langues… les parcours sont variés et montrent la pluralité des cursus de l’UFA. L’après-midi et le lendemain matin se poursuivent avec des ateliers en groupes, l’occasion d’interagir et de partager nos expériences : comment voit-on l’interculturalité dans un contexte professionnel ? Comment se prépare-t-on à un entretien d’embauche ? Quelles compétences possède-t-on ? 

Après avoir réfléchi à ces questions et passé une bonne nuit de sommeil, nous obtenons des conseils pour postuler dans un contexte franco-allemand. Par la suite, nous formons des groupes binationaux pour réfléchir à une situation dans le cadre d’une entreprise internationale. Nous restituons à voix haute nos idées et écoutons attentivement les derniers conseils pour se préparer au Business Dinner ayant lieu dans la soirée. Autour d’un buffet et dans un cadre convivial, nous allons rencontrer des représentants des mondes économique, culturel et institutionnel français et allemands. Discuter directement avec des professionnels n’est pas monnaie courante, nous nous mettons donc sur notre 31 et prenons notre courage à deux mains pour amorcer la discussion ! 


Dimanche 9h, c’est l'heure de la dernière partie du séminaire. Après un feedback sur la soirée précédente, nous bénéficions de quelques conseils pour réussir un entretien d’embauche puis tentons l’expérience de façon fictive en petits groupes. Un exercice efficace pour appliquer les conseils des coaches et prendre conscience des points à améliorer ! 
 
Finalement, ces trois jours n'auront pas été de tout repos mais je ressors l’agenda rempli de contacts et de bons conseils pour me lancer plus sereinement dans la vie professionnelle. C’est avec un pincement au cœur que je quitte le séminaire et la ville, afin de retrouver le quotidien de ma vie étudiante.

Marlène Grébil 






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire