29/05/2015

" j'ai eu tendance à oublier que les germanophones sont rares en France!"



Mégane est française. Elle a 22 ans et a suivi une licence de l’UFA dans le but d’obtenir un double diplôme en Études Européennes. Son cursus s’est déroulé entre l’Université du Mans et l’Universität Paderborn. Elle nous raconte son expérience !






Quelle a été ta première impression en arrivant dans l'université partenaire ? 

Un nouveau fonctionnement qu'il fallait vite assimiler, notamment dès la phase d'inscription (qui a été administrativement un peu compliquée), mais l'université en Allemagne est tellement vaste et riche (bibliothèque, logement, MENSA...) que cela valait le coup!!


Qu'est-ce qui t'a motivé(e) à suivre un cursus de l’UFA ?

L'obtention d'un diplôme des deux pays a été l'argument décisif il me semble. C'est un vrai atout qui laisse la possibilité aux éternelles indécises comme moi de travailler en Allemagne.
Le fait de vivre une année en Allemagne a également été une motivation. Le contact avec la culture de la langue étudiée est beacoup plus enrichissant que de n'apprendre que des dates assises sur les bancs de la fac en France. Je pense que j'ai retenu beaucoup plus par l'expériance que ce que je n'aurais retenu si j'étais restée en France.

Paderborn

Qu'est-ce qui t'a le plus plu dans la ville ?

Paderborn est une ville charmante et agréable à vivre. Elle est de taille moyenne, ce qui rend le déplacement dans toute la ville possible aussi bien à pied qu'à vélo.


Qu'est-ce qui t'a, à l'inverse, le plus manqué pendant ton séjour à l'étranger ?

En bonne française je reste sur mes classiques : un bon fromage, du pain et du vin !!

Qu'est-ce que ton échange t'a apporté ?

Sur le plan personnel, j'ai bien sûr fait des progrès en allemand (grâce à la fac, mais pas seulement puisque j'étais en colocation avec 6 allemands!). J'ai également gagné en d'autonomie.
Bien que je n'y pense que très (trop) peu, sur le plan professionnel l'obtention du double diplôme est une chose qui attire l'attention sur un CV. A avoir vécu 2 années en milieu Franco-Allemand, j'ai eu tendance à oublier que les germanophones sont rares en France!


Paderborn


Qu’as-tu fait après avoir obtenu ton diplôme UFA ?

J'ai remarqué en Allemagne qu'il était possible de "prendre du temps". À l'inverse de la France, il est commun qu'un étudiant ne suive pas le parcours "type" : les études, puis le travail. J'ai compris qu'il était normal d'être indécise et de vouloir prendre un peu plus de temps pour voyager, faire des stages et gagner de l'expérience avant de se lancer dans le monde du travail.
Après l'obtention de ma licence j'ai donc opté pour une année aux Etats-Unis. À présent j'envisage un master en sciences humaines et sociales... de l'Université Franco-Allemande!
L'avenir reste encore libre et ouvert. Pourquoi pas un service volontaire international ensuite...?


Que retiendras-tu de ce séjour à l'étranger ?

Il me semble déjà avoir oublié le stress des exposés et mémoire!
À présent je me souviens avec plaisir des marchés de noël et du vin chaud, des moments de panique collectif, des soirées où les deux langues étaient de rigueur...



Envie de partager ton expérience UFA à ton tour ? Réponds à notre questionnaire en ligne ! http://goo.gl/forms/lKk8gu0sJJ

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire